à la Une

Pour un langage non validiste

Un zine et quelques affiches

Télécharger le zine (PDF à imprimer au format brochure A5)

Télécharger l’affiche 1. Les mots (PDF A4)

Télécharger l’affiche des 6 règles (PDF, A3)

Il y a-t-il un langage validiste ?

Bien sûr.

Comme notre langage porte la marque du sexisme et du racisme, il est fortement marqué par le validisme. Les répétitions et réitérations permanentes de mots, d’expressions, de formulations, de réflexes d’interaction et de scripts validistes ne sont pas sans conséquences. Premièrement, elles font souffrir les personnes qui y sont exposées, favorisant leur auto-dévalorisation, leur haine de soi. Deuxièmement, elles légitiment les exclusions, les discriminations et les violences auxquelles font face les personnes neuroatypiques, malades, handicapées et psychoatypiques.

Finalement, elles reproduisent l’idée que la séparation et la hiérarchisation entre la vie de ces personnes et des personnes qui seraient « normales » est « naturelle » voire même nécessaire.

Cette idée tue tous les jours.

Nous avons acquis ces réflexes de langage et de pensée. Nous pouvons aussi en prendre conscience pour nous en débarrasser. Ce zine est là pour donner quelques conseils et proposer des premiers pas : quels mots utilise-t-on ? quelles phrases répète-t-on ? quelles interactions avons-nous ritualisées ? quels scripts avons-nous naturalisés ?

Voici quelques règles simples.

Galerie : extraits du zine

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« La domination adulte » : et après ?

Comme beaucoup sinon toustes parmi nous, je me souviens : les voix, les gestes, les décisions, les menaces, les punitions, les cris, les intimidations, les dénigrements, l’arbitraire d’un pouvoir absolu. Toutes marques de la toute-puissance des adultes, parent.e.s, éducateurices, ou même inconnu.e.s, sur moi, sur les enfants de tous les âges, encore aujourd’hui. Avec la majorité je me suis dépêchée de faire le tri dans mon entourage – pendant de très longues années j’étais persuadée d’être monstrueuse et j’ai porté une lourde honte.

J’ai vu, j’ai écouté, des millions d’anecdotes ou d’histoires tragiques de soumission, de rébellions, d’abus, de mauvaises bonnes intentions. J’ai entendu les récits de la transmission de la violence de génération en génération, les justifications données, les excuses trouvées. Je vois des personnes lutter au quotidien pour se convaincre qu’elles ont le droit de vivre et que leur existence a de la valeur, qu’elles ne sont pas obligées de douter d’elles-mêmes, qu’elles peuvent être fières.

Yves Bonnardel, dans son livre, propose une analyse très poussée des origines et des ressorts de la domination adulte, depuis la cellule familiale jusqu’à l’ONU. Dans ce billet de blog, j’aimerais poser des questions sur la mise en pratique des constats faits dans le livre, sur les changements que la lutte contre la domination adule nécessiteraient.

Yves Bonnardel, La domination adulte : l’oppression des mineurs, 2015, Editions Myriadis, 352 p. (épuisé)

 

  • Introduction
  • Deux oublis
    • La question de la dépendance
    • La question des parcours médicaux
  • Quel « après » la domination adulte ?
    • Familles choisies pour toustes ?
    • Apprendre à comprendre le chaos
    • Travailler ou vivre ?

Continuer à lire … « « La domination adulte » : et après ? »

Manuel de survie au confinement PSA, PTM… (Aurélie Raidron)

Aurélie Raidron a rédigé un Petit Manuel de Survie en Confinement à l’usage des Personnes sur le Spectre Autistique et/ou Isolées et/ou avec Troubles Mentaux et de leur entourage (PDF). Elle ne souhaite pas être contactée.

« Bien qu’habituées à l’isolement ou au repli, certaines PSA ne sont pas forcément désociabilisées. Se situant sur un spectre, elles n’ont conséquemment pas les mêmes besoins et les comorbidités ne sont pas rares. Les PI/TM font aussi partie des populations les plus fragilisées quant à la gestion du phénomène sanitaire actuel. Quelques conseils et recommandations peuvent s’avérer utiles en ces temps de confinements et de mesures exceptionnelles, où la coopération peut être complexifiée par les spécificités et les nécessités de chacun. Cet ouvrage se veut le plus inclusif possible. Il n’est malheureusement pas exempt d’erreurs et requiert votre indulgence. »

Les dernières pages du document PDF contiennent une liste de liens ressource.

Merci Aurélie pour ce travail !

Continuer à lire … « Manuel de survie au confinement PSA, PTM… (Aurélie Raidron) »

« C’est quoi ton handicap ? »

« – C’est quoi ton handicap ?
– Mon handicap ? C’est toi ! »

Un thread de @Spoonie_Ville  a fait débat hier sur Twitter parmi la communauté malade et handie. Le débat est de savoir si nous devons refuser ou être reconnaissant.e.s des  questions que les autres nous posent sur nos maladies, troubles, symptômes. En fonction de nos expériences différentes, handicaps invisibles ou non, invisibilisation de soi (en raison du handicap visible) ou non, passing comme « valide » ou non, les positions de chacun.e sont différentes.

Ce débat m’a mis profondément mal à l’aise. Pour moi, sur ce sujet, la vraie question à nous poser, c’est : comment parler de ce qui m’arrive de manière à être entendu.e, à me faire comprendre et à obtenir le soutien dont j’ai besoin. Nous sommes beaucoup trop conditionné.e.s à répondre aux attentes validistes ; nous avons besoin d’entraide et d’entrainement. Continuer à lire … « « C’est quoi ton handicap ? » »

Sex is not a need

Sex is not a need, coloring book

Marre d’entendre toujours les mêmes parler de leurs « besoins sexuels » toujours les mêmes ? Un zine coloriable pour les faire taire.

 

 

Télécharger le PDF pour lecture à l’écran

Télécharger le PDF pour impression en brochure A5