BANG!

 

 

Télécharger la brochure PDF pour vue à l’écran

Spirale de l’internalisation validiste

Un minizine à mettre dans la poche (10 cm) sur l’internalisation du validisme.

 

L’internalisation, c’est quand on est concerné par une oppression, mais que l’on reprend à son compte les normes et les jugements de valeurs dictés par cette oppression, et donc que l’on se dévalorise soi-même et les siens. C’est une des manières de « supporter » l’oppression, de « faire avec »… mais cela fait énormément souffrir !

Les personnes malades, handicapées, psychoatypiques souffrent du validisme mais peuvent souvent trouver que qu’il est « normal »… qu’il faille travailler pour mériter un salaire par exemple. (si, si)

Ce petit zine sert à travailler sur l’internalisation, pour la combattre en nous-mêmes, nous libérer d’abord de l’emprise idéologique du validisme sur nos vies invalidées, pour ensuite… tout révolutionner !

Télécharger le PDF (impression A4 à recouper et à plier), diffusion prix libre.

Un zine sans mode d’emploi de coloriage, mais faites-vous plaisir à vous et vos crayons de couleurs

L’escargot de l’entraide – Impuissance et bonne volonté

Youpi, encore un mini zine à colorier ! 

Pour réfléchir ensemble sur les entraides possibles – pour aller à l’encontre des sentiments d’impuissance que les valides et neuro/psycho-typiques peuvent éprouver face à leurs proches atypiques.

escargot

Encore un mini zine à colorier, pour réfléchir ensemble sur les entraides possibles – pour aller à l’encontre des sentiments d’impuissance que les valides et neuro/psycho-typiques peuvent éprouver face à leurs proches atypiques.

Télécharger PDF A4 recto/verso
à imprimer et à diffuser à prix libre

Lire la suite

Diagnostic

Tu n’es pas ton diagnostic.

Le diagnostic, c’est un raisonnement hypothétique, basé sur des indices : ceux que nous exprimons comme douleurs, comme dysfonctions observées ; et ceux qui résultent des examens, tests et manipulations. Le diagnostic peut être juste, incomplet, partial, faux, trompeur lorsqu’un problème en cache un autre.

Le diagnostic fait référence à un modèle, de la maladie-trouble idéal avec ses variations inexpliquées et subtilités incomprises. La médecine n’est pas du tout une science exacte, et certainement pas une science humaine.

Le diagnostic donne une étiquette au patient. Une étiquette qui localise son problème sur la grande carte des choses que la médecine catégorise, traite et croit comprendre. Une étiquette qui construit une image de soi, à ses propres yeux et aux yeux de son entourage : elle fait peur, pitié, sourire ou soupirer. Lire la suite